Passer sur les écrans télé ou sur les ondes radio, beaucoup en rêve mais seuls quelques-uns chaque année sont admis à l’Esstic tous les ans pour relever le grand défi de pouvoir un jour devenir Pulitzer. A côté des grandes écoles d’administration, d’écoles normales et polytechniques, il est né en 1970, l’initiative de créer une grande école de journalisme dans un contexte africain d’antan où les Etats commencèrent àprendre conscience des enjeux de l’information et de la communication pour unvéritable développement de leurs jeunes Etats. C’est ainsi que l’école sous la houlette du français Hervé Bourges ancien directeur des chaînes de télévision française à former de brillants journalistes de terrain aptes à la collecte et au traitement de l’information. D’aucuns vont alors être insérés dans les offices de radio et télévisions publiques camerounaises tandis que d’autres imprimeront leurs ancres dans les colonnes du quotidien national. Dans ces premièrescuvées de journalistes on n’oubliera pas de citer quelques grands noms comme Joseph Marcel Ndi, Tdjadé Eoné, Daniel Anicet Noah, Gilbert Tsala Ekani, Charles Ndongo et bien d’autres etc. Depuis, la formation en journalisme à l’Esstic s’est mue pour s’adapter aux diverses évolutions opérées entre temps. Au plan académique avec par exemple l’arrimage au système LMD, et au plan professionnel elle ajuste les formations en fonction des nombreuses et exigeantes sollicitations du marché de l’emploi, sans oublier les innovations techniques et technologiques, le cadre légal et législatif ainsi que la récente libéralisation du secteurde l’audiovisuelcamerounais. Les étudiants de journalisme à L’Esstic y apprennent donc en même temps les savoirs théoriques et les savoirs pratiques pour une meilleure et rapide insertion professionnelle et ont par ailleurs une ouverture sur le monde. Etudier le journalisme, c’est acquérir : des connaissances spécialisées dans le domaine de la communication ; une meilleure maîtrise de l’environnement journalistique et les modules d’enseignement qui préparentaux travaux de recherche en sciences de l’information et de la communication, et rendent apte à un bon encadrement et à une bonne gestion des chaînes de rédaction et de production. Nombreux sont les presses et organes de diffusion audiovisuels créés par des étudiantssortis de journalismeà l’Esstic. Outre, leur diplôme leurs donne la possibilité de travailler comme directeur de l’information, reporter, éditorialiste, chargé de presse et de la communication, etc.

Aujourd'hui 5

Hier 57

Semaine 295

Mois 1217

Total 49798